post

Secret de réussite : l’hygiène de vie des sportifs de haut niveau

Pour devenir athlète de haut niveau, il faut absolument avoir une parfaite hygiène de vie. Cela consiste en une alimentation équilibrée, pour la récupération un bon sommeil, éviter de consommer des produits néfastes pour l’organisme ou toxiques (tabac, alcool, drogues, etc.) et connaître son corps afin de prévenir toutes sortes de blessures. Voici comment les sportifs règlent leur vie pour réaliser des performances.

 

Secret de réussite - l’hygiène de vie des sportifs de haut niveau

 

L’alimentation des sportifs de haut niveau

Chez le sportif de haut niveau, l’alimentation relève de l’hygiène de vie de tous les jours. Ils font bien entendu des réserves grâce avec les sucres lents : il s’agit de la célère recommandation « mangez des pâtes ». Avant la compétition, le sportif doit faire attention aux carences : au manque de sels minéraux, magnésium, fer, calcium et bien entendu de vitamines. Des bilans sanguins sont effectués  dans le but de faire le point ainsi que de rééquilibrer l’alimentation si cela est nécessaire. Sinon, les sportifs doivent éviter les aliments gras toutefois rien n’est interdit. Avant une compétition, la baisse de régime des entraînements soit s’accompagner d’une réduction de consommation de calories. A la veuille d’une compétition, il est conseillé de manger des féculents. Ainsi que limiter la consommation de fruits et de légumes afin d’éviter d’éventuels troubles digestifs le jour j. Pendant, l’effort le sportif peut consommer des gâteaux énergétiques et autres préparations diététiques. Les sportifs doivent donc faire attention à ce qu’ils mangent tout en gardant à l’esprit qu’il faudra également manger à sa faim.

 

La récupération par le sommeil

Une mauvaise nuit ne va pas  automatiquement perturber la performance d’un sportif qui doit faire un sprint par exemple le lendemain, toutefois cela peut l’empêcher d’être à son meilleur niveau. Par contre, elle peut gêner celle d’un athlète d’endurance qui pourrait avoir des difficultés à maintenir son effort. Toutefois c’est surtout le fait de ne pas bien dormir sur plusieurs jours qui pourrait avoir des impacts sur la performance :

– d’une part, en réduisant le temps de réaction, les capacités d’attention, de stratégie, d’anticipation de concentration;

– d’autre part, en ralentissant la restauration cardiovasculaire, musculaire et inflammatoire, de bonne qualité.

Il est donc crucial de ne pas manquer de sommeil les jours qui précèdent une importante compétition.

Pour les sportifs, la sieste est obligatoire, elle doit être faite tous les jours et durer de 20 à 30 minutes. Certains peuvent même en faire deux par jour. La sieste constitue une phase de récupération pour l’organisme.

post

Le tennis de table, un sport pas comme les autres

Rien ne vaut une partie de tennis de table, aussi petite soit-elle, pour se détendre mais également garder la forme. C’est un sport accessible à la grande masse et facile à apprendre. Depuis 1988, aux Jeux de Séoul, il est un sport olympique. Incontestablement pour avoir des résultats sportifs, des qualités physiques, comme la rapidité, les bons réflexes et la tonicité, sont nécessaires. Mais, pour les parties de loisir, la connaissance des techniques de base et des règles suffit pour se faire plaisir.

 

Tennis de table

Le déroulement d’une partie

Une partie de ping-pong est souvent jouée en trois (3) ou quatre (4) manches ou sets gagnants de onze points avec 2 points d’écart : le premier compétiteur qui a remporté le nombre requis de manches est déclaré vainqueur. En cas de trois manches gagnantes, les adversaires peuvent donc aller jusqu’à quatre à cinq manches gagnantes, ils pourront aller jusqu’à 7 manches.

Les joueurs doivent changer de côté après chaque manche, et la manche est lancée par l’autre qui n’avait pas lancé à la manche précédente. En cas jeu en double, les joueurs commutent, c’est-à-dire qu’ils se mettent en position pour que celui qui doit servir serve sur celui qui servait au set précédent.

Les joueurs ne doivent s’exprimer vivement ou bruyamment au cours d’un échange (réflexion, cri, geste brusque, coup de pied, coup sur la table, etc.). En cas de dérangement extérieur (une 2ème balle apparaissant dans l’aire de jeu, un bruit gênant, etc) l’arbitre peut arrêter un échange.

Toute partie commence par une petite période d’adaptation qui dure deux minutes maximum. Au cours de cette période les deux adversaires font des échanges sans comptage des points afin de permettre à chacun d’eux de considérer tous les paramètres comme le rebondissement de la balle sur l’aire de jeux  ou l’éclairage. Elle permet aussi de commencer à « jauger » le vis-à-vis pour commencer à découvrir ses faiblesses et forces.

 

Le jeu en double

En ping-pong chaque joueur doit forcément taper la balle chacun à son tour. Le premier à servir est décidé par le duo qui a gagné le service et le premier à relancer est par la suite décidé par le duo adversaire.

Le changement de service se fait ensuite comme suit: le relanceur devient serveur, et le coéquipier du serveur devient alors relanceur, et ainsi de suite… Le serveur sert obligatoirement dans la diagonale droite, donc la balle doit au préalable rebondir sur la demi-table à droite serveur ensuite sur la demi-table droite du relanceur.

Le service change de camp à tous les points si les deux équipes arrivent à 10 points.